------------Tout Azimuth 2010--------------------------Vox Publica 2012------------------------Ecotype 2013------------


------------Opposite 2016--------------------------Géolitic 2019--------------------------------Biotopes 2021-------------

 

Art numérique et installation comportementale

Frédéric Alemany cherche par son travail artistique à impliquer le public dans le processus de création soit en amont dans la co-conception du projet, soit par l'œuvre elle-même dans l'interaction. Le public agit sur l'œuvre et en transforme l'évolution par son action. Le public peut faire déborder l'œuvre au-delà des limites posées par l'artiste. C'est alors le public plus le dispositif qui constitue l'œuvre artistique au final. Le rôle de l'artiste se redéfinit comme fabricant d'un instrument pour le public mais aussi pour l'interprète, acteur danseur ou musicien. Son travail artistique est celui d'une mise en scène de cet instrument numérique dans un espace public.

L'invention de cet instrument par le dispositif d'entrées, capteur, caméra, micro, le traitement créatif de l'information puis le dispositif de sortie images et sonorités est spécifique à chaque œuvre. Il est possible par la programmation numérique du traitement de l'information. Il accorde une place particulière à la création du code. Les algorithmes de créations visuelles sont suffisamment sophistiqués pour faire l'objet de la création. La recherche artistique le pousse à créer des programmes très spécifiques qui empruntent à la modélisation scientifique mais qui par leur finalité tendent à devenir créatif et à échapper à son contrôle.

Dans ce cadre, le geste artistique est un élément très important car il apporte une extériorité dans la réalisation du programme. Chaque geste est spécifique et vient apporter au programme un déroulement entièrement indéterminable. L'utilisation des modèles physiques (la gravité notamment) dans le déplacement des objets 3d est aussi une façon particulière d'inclure le corps dans l'image.

C'est à partir de ce geste et de l'originalité du programme que s'établit une corrélation entre l'image et le son. Chaque geste artistique génère en temps réel une image et un son dans un espace à quatre dimensions incluant le temps. La correspondance entre le geste, le son et le mouvement des objets 3D passe par la modélisation physique. Il ne s'agit ni d'une réponse immédiate ni d'une relation abstraite entre les éléments mais d'une unité qui s'exprime sur différents médiums de sorties.